Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo Brazzaville : Compte rendu du Conseil des Ministres du Samedi 26 Août 2017

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce Samedi 26 Août 2017 au Palais du Peuple, sous la très haute autorité de Son Excellence, Monsieur Denis SASSOU N’GUESSO, Président de la République, Chef de l’Etat.



Un (1) seul point était inscrit à l’ordre du jour, à savoir une Communication du Président de la République à l’intention des Membres du Gouvernement.

Prenant la parole, Son Excellence, Monsieur Denis SASSOU N’GUESSO, Président de la République, Chef de l’Etat, après avoir félicité les Membres du Gouvernement récemment nommés et salué ceux qui poursuivaient leur mission a, d’emblée, tenu à rappeler que la présente réunion du Conseil des Ministres était la première depuis la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

Le Chef de l’Etat a souligné que notre pays s’acheminait lentement, mais sûrement vers la finalisation du processus de rénovation de nos institutions et de notre vie publique, entamé en 2014 avec la maturation du débat sur leur évolution.

Il a rappelé que ce processus, scandé par les débats initiés par les consultations présidentielles de mai 2015, poursuivi par le Dialogue de Sibiti en juillet, avait connu son point culminant avec le référendum du 25 octobre de la même année qui a vu le peuple, dans son immense majorité, approuver l’entrée de notre pays dans une République nouvelle.

Poursuivant son propos, le Président de la République a souligné que l’élection présidentielle de mars 2016, puis les élections législatives et locales de juillet 2017, ont constitué des étapes décisives dans la mise en place de l’architecture institutionnelle voulue par le peuple congolais.

Tout en se félicitant du haut niveau de maturité des Congolaises et des Congolais, qui ont refusé de céder aux velléités de violence portées par certaines forces politiques, et ont privilégié un débat ouvert et démocratique, le chef de l’Etat a rappelé que si l’élection attendue des sénateurs permettrait la finalisation du processus de mise en place des institutions élues, celle-ci, pour être parfaite, devait impérativement être complétée par l’adoption des textes d’application permettant l’installation de toutes les institutions prévues par la Constitution du 25 octobre 2015.

A cet effet, il a instruit le Gouvernement de prendre les mesures nécessaires afin que l’ensemble de l’édifice institutionnel soit opérationnel avant la fin de cette année.

Abordant les urgences qui marqueront les prochaines semaines, le Président de la République a indiqué que, bien entendu, et compte tenu de leur importance, les Membres du Gouvernement devaient se mettre, individuellement et collectivement, immédiatement au travail, et ce sous sa supervision et sous la direction du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

A cet égard, il a bien entendu conclu sur le fait qu’il n’était pas question de vacances ou de congés sous quelle que forme que ce soit, pour lui même et pour les Membres du Gouvernement à peine constitué, et ce compte tenu du programme chargé des prochaines semaines, à savoir :

  • Le début des discussions avec le Fonds Monétaire International, et ce courant septembre ;
     
  • L’élaboration de la future Loi de finances exercice 2018, élaboration rendue délicate du fait de la conjoncture financière et économique traversée par notre pays;
     
  • La déclinaison d’un important calendrier diplomatique qui mettra à contribution notre pays, et notamment sa plus haute autorité, quant à la résolution de quelques crises qui traversent notre continent ;

Poursuivant la déclinaison de ses grandes orientations, le Chef de l’Etat a tenu à rappeler les termes par lui utilisés durant son Message à la Nation du 14 Août dernier, prononcé à l’occasion des Festivités marquant l’anniversaire de l’accession du Congo à l’indépendance. Il a rappelé qu’il attend donc, et le peuple l’attend avec lui, un Gouvernement efficace et porté sur l’action.

Après avoir donné plusieurs exemples concrets soulignant les attentes du peuple, le Président de la République a fixé quelques orientations urgentes, à savoir :

  • La nécessité de la remise en service du Chemin de Fer Congo Océan (CFCO), axe de communication majeure pour notre économie et pour nos populations, infrastructure, hélas, trop souvent prise en otage par les bandits armés à la solde de M. Frédéric BINTSAMOU, alias NTUMI, ainsi que la sécurisation de la route lourde Pointe-Noire/Brazzaville ;
     
  •  A cet effet, il a instruit M. le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de mettre en place un Comité ministériel réunissant les départements compétents, afin de résoudre cette question.
     
  • La mise en place rapide d’un Comité interministériel de lutte contre les érosions, notamment pour les villes de Brazzaville et de Pointe-Noire, et ce afin de prévenir toute catastrophe éventuelle, comme certains événements récents, dont ceux survenus dans la République sœur de SIERRA-LEONE, viennent de nous donner un triste exemple ;

Plus globalement, le Chef de l’Etat a réitéré le fait que notre pays ne connaissait ni banqueroute ni faillite. Il a souligné que le Congo traversait simplement un moment difficile, qui sera surmonté avec la contribution et la participation de tous et de chacun.

Achevant son propos, le Président de la République a appelé le Gouvernement à se lancer à ses côtés dans la bataille, soulignant que seule la volonté ferme et inébranlable des plus hautes autorités du pays serait en mesure d’insuffler au peuple l’espoir et l’optimisme nécessaires au redressement de notre pays.

Prenant à son tour la parole, M. Clément MOUAMBA, Premier Ministre, Chef du Gouvernement a, au nom de l’ensemble des Membres du Gouvernement, exprimé leur profonde gratitude pour la confiance placée ou renouvelée en tous et en chacun à l’occasion de la  formation de la nouvelle équipe. 

Il a assuré le Président de la République de la volonté pleine et entière du Gouvernement d’intérioriser et de mettre en œuvre les orientations précises déclinées par lui ce jour, ainsi que de poursuivre la réalisation des grands axes de son projet de société sanctifié par le peuple en mars 2016.

Concluant son propos, le Premier Ministre a assuré le Chef de l’Etat de la pleine conscience par chacun et par tous de l’importance de la responsabilité collective et individuelle qui lie les Membres du Gouvernement, et ce afin que, dans la dignité et la loyauté, ils s’efforcent d’être à la hauteur des grandes missions définies par lui.

Après ces propos, et plus rien n’étant à l’ordre du jour, le Président de la République a alors levé la séance.

Commencée à 10h00, la réunion du Conseil des Ministres a pris fin à 11h30

Fait à Brazzaville, le 26 Août 2017
Thierry Lézin MOUNGALLA/-
Ministre de la Communication et des Médias
Porte-parole du Gouvernement.


Rédaction


International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces