Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

CONGO-EDUCATION : Les enfants avec handicap de surdité du centre Ephata bénéficient d’une dotation de la Fondation MTN

Après plusieurs siècles de marginalisation et d’inertie, c’est au milieu du siècle dernier que la question des handicapés sensoriels a connu une vraie montée en puissance progressive dans les pays occidentaux, d’une part ; mais reste encore balbutiante au 21ème siècle dans les pays dits émergents comme le Congo-Brazzaville, d’autre part.



CONGO-EDUCATION : Les enfants avec handicap de surdité du centre Ephata bénéficient d’une dotation de la Fondation MTN
Les besoins d’accueil éducatif adapté pour les enfants handicapés sensoriels, pourtant sans déficience intellectuelle, restent de taille en république du Congo, où le pays ne compte que deux (02) instituts pour l’ensemble des enfants déficients auditifs de la république.

Tous les acteurs du travail social, éducatif et médical s’accordent pour constater que la surdité est un handicap complexe. Passée cette unanimité, les points de vue sont tranchés et les désaccords brûlants, car les choix qui seront faits pour permettre à l’enfant de communiquer vont déterminer la construction identitaire de son être et sa socialisation. 

Sous d’autres cieux, la prise en charge est une affaire de famille, qui choisit de s’orienter vers un choix déterminant pour l’avenir de son enfant sourd, à savoir l’appareiller afin qu’il perçoive des sons et oralise pour communiquer (car un sourd qui oralise est capable de parler sans entendre) ou choisir la langue des signes. La première option parie sur l’efficacité d’un dispositif médical technique – en général l’implant qui est définitif et sans possibilité de marche arrière – et dont les résultats sont très variables. La seconde option de la langue des signes exige que les parents, éventuellement les frères et sœurs, apprennent une nouvelle langue. Elle est totalement différente d’un langage parlé et représente un investissement conséquent. 

Au-delà du cercle familial, l’extension de l’intégration est aussi sociale. L’enfant malentendant se socialise à travers une formation éducative et professionnelle dans un centre spécialisé. Le tout est d’oraliser l’enfant, que ce soit à travers la langue parlée (assez difficile pour eux, mais possible grâce au dispositif d’appareillage), soit à travers la langue des signes. 

Aussi, réussir ce défi d’oralisation et de socialisation d’enfants malentendants congolais pour faciliter leur sociabilité, est ce pour quoi le père Xavier BEMBA BISSEMBO œuvre tous les jours au sein du Centre Ephata pour enfants déficients auditifs, créé par ses soins. 

Recevant des subventions et un soutien multiforme de la part de certains organismes, comme la Fondation MTN Congo, le père Xavier se dépense quotidiennement dans cette œuvre humanitaire et salvatrice depuis plus de 10 ans maintenant.

Après l’acquisition d’une douzaine de terrains à Koubola et l’aménagement d’un internat, de salles de cours et de formation susceptibles de recevoir plus de 70 élèves, le Centre Ephata a reçu, le jeudi 14 janvier dernier, un don de la Fondation MTN Congo que dirige M. Cyriaque OKOUMOU OMBOLLA depuis 2008. Réceptionné par le père Xavier lui-même, en présence de la directrice de cabinet de la ministre des affaires sociales et du directeur général des affaires sociales, ce don était constitué de lits superposés, d’une vingtaine de tables-bancs, de gouttières et autres cubiques pour recueillir et garder de l’eau. 

Situé à Koubola, à une trentaine de kilomètres au sud de Brazzaville, le centre Ephata, créé en 2004, compte sept enseignants et un effectif de 16 élèves (sa capacité d’accueil de 70 élèves) en prévenance des départements de la république du Congo. Erigé sur un site couvrant une  superficie de 11 000 m2, il comprend un bâtiment de quatre salles de classes dont une salle de cours, trois autres de coiffure, couture mixte et maçonnerie, un bureau administratif ; un bâtiment de logement avec deux grands dortoirs, ayant chacun la capacité d’accueil de 30 élèves ; une grande salle de conférence, une bibliothèque et trois chambres de logements pour les enseignants.

A l’avenir, d’autres infrastructures y seront érigées, notamment la salle de formation professionnelle de mécanique, un bâtiment de salles de classes, un bâtiment d’auberge, des installations sportives et le réfectoire, a notifié le père BEMBA BISSEMBO. 




Commentaires articles

1.Posté par Sarah bounou le 30/01/2016 14:19
bravo a MTN de penser à ses enfants, cela prouve l amour les oeuvres a soutenir

2.Posté par sylvie ngunga le 31/01/2016 07:58
Voila des gestes de générosités de la part du meilleur réseaux téléphonique au congo qui part compassion s associe al humanitaire fasse aux peuples souvent délaissés se type d actes devrait se multiplier pour les plus démunies vue la demande .

3.Posté par rod goumbi le 31/01/2016 11:03
leur prises en compte toutes les infirmités physiques ou mentales, congénitales ou acquises, existant au jour de la donation ou , qui les empêchaient d'invoque leurs handicaps, soit de se livrer à toute activité professionnelle dans des conditions normales de rentabilité, cette acte vient pour leur montre qu'ils ont une place et un rôle dans notre société

4.Posté par roger boulague le 31/01/2016 11:08
ce genre de geste combien louable devait être fait souvent avec l'accompagnement de l'état ou totalement a la charge de l'état car leurs intégration passe effectivement par ce genre d'actes BRAVOS et oui vraiment bravo MTN

5.Posté par milandou berger le 31/01/2016 11:16
c'est quand même bizarre de constaté que chez nous ici au Congo les bon si non la plus part des grand et bon œuvres sociale soit fait par les privés ou se trouve alors ou se trouve l'état dans tout ça comme c'est dommage

6.Posté par Goddess of the Sea le 01/02/2016 02:28
Ces une bonne chose de pouvoir pensée à ces enfants ceux ci est la preuve que MTN à prouve une grande solidarité enver ces enfants, une initiative très louable de la par de MTN Congo. Félicitation.

7.Posté par Andreas le 11/02/2016 14:21
Ce qui manque à l'Etat se sont les mesures d'accompagnement une telle initiative faite par une fondation doit susciter d'encouragement et voire l'avenir après le dons. La fondation MTN dans le souci des enfants vivant avec handicape sensoriel a fait un don louable aux yeux de tous

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces