Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

CIRGL : la réunion de Brazzaville souffle l’espoir du retour de la paix dans la région


Les espoirs du retour de la paix dans la région des Grands Lacs sont fondés sur la capitale congolaise, où se tiennent la 7ème Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et la 8ème réunion du haut niveau du mécanisme de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région sont déjà dans la capitale congolaise.



CIRGL : la réunion de Brazzaville souffle l’espoir du retour de la paix dans la région
Ces deux rencontrent connaissent la participation de six Chefs d’Etats, notamment Denis Sassou N’Guesso du Congo ;  Faustin-Archange Touadera de la République Centrafrique (RCA) ;  Joao Lourenço d’Angola ; Edgard Lungu de la Zambie, Joseph Kabila Kabange de la République démocratique du Congo (RDC), et Paul Kagamé du Rwanda.

Mais, de nombreuses autres personnalités, parmi lesquelles : le Secrétaire Exécutif de la CIRGL, Zachary Muburi-Muita ; le président de la commission de l’Union Africaine (UA), Moussa Faki Mahamat ; et l’envoyé spécial du Secrétaire Générale des Nations unies pour la région des Grands Lacs, Saïd Djinnit.

Les interventions des uns et des autres permettront de trouver des approches de solution aux problèmes de la région des Grands Lacs, notamment les mesures devant permettre de régler les questions en suspens sur la neutralisation des forces négatives dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), ainsi que les Forces démocratiques alliées, les Forces démocratiques de libération du Rwanda, et d’autres groupes armés.

La région des Grands Lacs, entité géopolitique modelée du Nord au Sud par un chapelet de lacs formant des frontières naturelles entre les pays qui les entourent (RDC, Ouganda, Rwanda, Burundi et Tanzanie), tous peuplés de nombreuses ethnies.

Au cœur de cette région, se trouve la province du Kivu, située à l’Est de la RDC. Cette province convoitée pour ses richesses minérales, est un traditionnel creuset de migrations transfrontalières. Elle agitée depuis longtemps par des flambées de violences interethniques entre Hutu et Tutsi, originaires du Rwanda et du Burundi voisins.

Depuis 1996, ces violences interethniques ont engendré deux conflits successifs marqués par un  déchaînement de combats, de massacres interethniques, de pillages, de viols impliquant plusieurs pays et un imbroglio de groupes armés.

Les germes de la discorde ont été entretenus à l'époque coloniale au Rwanda et au Burundi. Les conflits fonciers au Rwanda et au Burundi, provoqués par la faiblesse de leurs superficies et la surpopulation, font que la province du Kivu un déversoir démographique. A cela s’ajoute le choc provoqué par le génocide rwandais de 1994.

En 1996-1997, quand éclate le conflit du Zaïre, le Président zaïrois, Mobutu Sese Seko, et le rebelle Laurent-Désiré Kabila, le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi soutiennent la rébellion zaïroise tutsi pour renverser Mobutu Sese Seko. Ce qui fut fait.

Quand en 1998-2003 éclate un autre conflit, le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi lâchent Laurent-Désiré Kabila qu’ils ont soutenu en 1996-1997.  Le conflit prend alors une dimension régionale en raison de l'implication de sept pays africains et de nombreux groupes rebelles dans les combats, pillant les ressources naturelles de la RDC, point névralgique des conflits.   

Grâce aux à l’intervention de l’ONU et aux fragiles accords de paix signés entre belligérants, la RDC s’engage dans une difficile période de transition entre 2003 et 2006. Mais, les violences sont encore attisées par les luttes d’influence entre le Rwanda et l’Ouganda.

Ainsi, les Chefs d’Etat et de gouvernement se pencheront sur la mise en œuvre des engagements pris au titre de l’Accord‑cadre lors de la réunion tenue le 26 octobre 2016 à Luanda (Angola) ; sur les mesures à prendre pour régler les questions en suspens concernant la neutralisation des forces négatives dans l’Est de la RDC.

Gos-Gaspard Lenckonov



Commentaires articles

1.Posté par grâce K le 19/10/2017 13:01
Si nous décidons nous pouvons, seule la paix et le dialogue peuvent régler toute situation de conflit bon vent à tous ces présidents

2.Posté par grâceK le 19/10/2017 14:15 (depuis mobile)
Le président DSN a toujours été bon conseillé au centre du continent Africain, avec tout espoir cette rencontre entre chefs d État apportera des solutions concrètes, je souhaite bonne arrivée à tous ces présidents au territoire congolais

3.Posté par Giscard Edounga Essou le 25/10/2017 22:57 (depuis mobile)
Du courage au camarade, Président Denis Sassou N''guesso.

Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces