Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

CEMAC : la RDC signe un accord d’intégration au GABAC

Brazzaville, Congo (CONGOSITE) – La République démocratique du Congo (RDC) a procédé, le 5 septembre 2017 à Brazzaville, à la signature d’un accord avec la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour officialiser son adhésion au Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC), en qualité de membre associé.



CEMAC : la RDC signe un accord d’intégration au GABAC
La délégation de la RDC a été conduite par le vice-Premier ministre Emmanuel Shadari Ramazani, qui était  accompagné du ministre des Finances Yav-Mulang et de celui de la Justice, Garde des sceaux, Alexis Tambwé Muamba.

Le GABAC est un organe de la sous-région d’Afrique centrale de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Il est placé sous le patronage du président de la Commission de la CEMAC, Pierre Moussa, avec comme président en exercice le ministre congolais des finances Calixte Ganongo.

En signant cet accord, la RDC devient membre associé du GABAC. A travers cet accord, signé par le président de la Commission de la CEMAC, Pierre Moussa,  et le ministre des Finances de la RDC, Yav-Mulang, le Congo-Kinshasa s’engage à entreprendre toute action légale dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au sein des pays de la CEMAC.

L’accord entrevoit que la RDC devra, entre autres, se soumettre au processus de suivi et évaluation en la matière ; contribuer au financement du GABAC à part égale au même titre que les autres pays membres ; se conformer au règlement intérieur ainsi qu’au manuel des procédures administratives et financières de cette institution.

Devenue membre associé à part entière, la RDC a  désormais l’obligation d’assurer la conformité de ses instruments juridiques et cadres institutionnels en ce qui concerne la lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la prolifération.

Dans la lutte contre les fraudeurs, le GABAC s’engage, à son tour, à assister techniquement la RDC dans le renforcement des capacités de lutte contre ce phénomène ; la promotion des partenariats stratégiques avec le secteur privé ainsi que la société civile.

CEMAC : la RDC signe un accord d’intégration au GABAC
Le vice-Premier ministre de la RDC en charge de la Sécurité Intérieur, Emmanuel Shadari Ramazani, a souligné l’intérêt pour son pays d’intégrer ce cercle pour combattre aux côtés des États d’Afrique Centrale le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

«La RDC, qui subit des agressions terroristes depuis quelques années dans le Nord-Kivu et le Kassaï, a pleinement conscience des liens qui existent entre le terrorisme et les réseaux mafieux financiers. C’est donc pour réaffirmer l’engagement de mon pays en faveur de la mutualisation des efforts visant à combattre l’insécurité de nos économies que nous sommes ici à Brazzaville », il a affirmé.


Pour sa part, Calixte Ganongo a dit :«La mutualisation des efforts fournis par chacun de nos États et la mise en commun des ressources du renseignement et d’autres instruments de lutte me semblent être des voies que nous devons emprunter pour espérer, si ce n’est pour éradiquer, réduire le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme à leur simple expression ».

La fin de cette cérémonie a été marquée par la décoration au grade de commandeurs dans l’Ordre du mérite congolais de Messieurs  Désiré Geoffroy Mbock (Secrétaire permanent du GABAC) et André Kanga, Directeur de l’Agence nationale d’investigation financière ( ANIF) du Congo-Brazzaville ; et au grade d’officier de  monsieur Opera Kanga Christophe, pour leurs services rendus dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement des activités criminelles.

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces