Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Budget santé au Congo : le ministère dénonce des statistiques douteuses

Selon le ministre congolais de la Santé, les statistiques publiées par la coalition « Publiez ce que vous payez » en conclusion de leur dernière enquête de terrain ne sont pas fiables. Hier matin sur RFI, le coordonnateur de cette coalition Christian Mounzéo affirmait que plus de la moitié des projets prévus dans le budget 2014 de la santé n’auraient pas été entrepris. Pourtant, l'argent affecté aurait bien été dépensé.



« Où est passé l'argent ? », s'interrogeait hier Christian Mounzeo, coordonnateur de « Publiez ce que vous payez  ».

Selon les conclusions du rapport de cette plateforme réunissant six organisations de la société civile au Congo-Brazzaville, plus de la moitié des projets prévus dans le budget de la santé n’auraient jamais vu le jour en 2014. Alors que le Congo consacre une large part de ce budget de santé, il n’y aurait que très peu de résultats visibles sur le terrain, déplore Christian Mounzeo. Seulement 8% des projets ont été pleinement réalisés et sont fonctionnels, selon l’enquête de cette coalition qui déplore des problèmes de gouvernance.

« Nous avons été dans tous les départements. Ce qui est dramatique, c'est que 54,2% des projets que nous avons pu visiter et qui ont été prévus pour l'investissement 2014, n'ont jamais démarré, indique Christian Mounzeo. Pour quelles raisons ? Sans doute le gouvernement devrait y répondre. On a besoin de savoir parce qu'il semble que du point de vue de la gouvernance, il y a véritablement des problèmes. On voit également qu'il y a des centres de santé qui n'ont pas toujours de personnels. On voit également que les conditions matérielles ne sont pas toujours réunies. On pense aux ressources que nous avons et qui d'ailleurs peuvent se volatiliser. On se dit qu'il y a mieux à faire avec les ressources à disposition. »

« Statistiques douteuses »

La réponse du ministre congolais de la Santé, François Ibovi, est intervenue ce samedi : « L’association n’est pas déclarée au ministère de la Santé. Nous n’avons jamais reçu une quelconque demande de cette association qui évolue comme une organisation clandestine. Est-ce que cette enquête a réellement existé ? Je n’en sais rien. Ça peut être le produit d’un laboratoire ici à Brazzaville. Je crois qu’il y a une sous-information au niveau de l’association, et qui empêche d’apprécier des efforts du gouvernement en ce moment dans le secteur », s'est-il défendu.

Le ministre estime par ailleurs que leur travail n'est pas fiable et explique que le budget a fait l'objet d'un rectificatif en cours d'année. « En 2014, la ligne forte du budget est constituée par la construction des hôpitaux généraux des départements, des structures lourdes qui coûtent énormément d’argent pour le gouvernement. D’ailleurs, ce que l’association ne dit pas, c’est qu’il y a eu aussi un collectif budgétaire qui tient compte de l’ampleur de la construction effectivement des hôpitaux généraux de départements. Tous les hôpitaux en construction, simultanément dans tous les départements du Congo, il faut le faire ! On n’a jamais fait ça depuis les indépendances. Donc on ne peut pas nous ramener à des statistiques qui sont douteuses », estime-t-il.

Dans son rapport, l'association « Publiez ce que vous payez » déplore par ailleurs le manque de coopération de la part des « administrations des grandes structures de Brazzaville ».


Rfi (http://www.rfi.fr)



Commentaires articles

1.Posté par leader duciel le 28/12/2015 14:03
notre pays est en voie d'émergence ceci étant il y a encore beaucoup de chose affaire pour y arriver c'est dans cette optique que notre gouvernement sous la houlette de son chef qui ne ménage aucun pour voir ce pays changer et se rapproché dut but au jour le jour et dans ce vaste chantier du développement la santé occupe une place de chois avec la construction de 12 hôpitaux generaux à travers le pays

2.Posté par Darrick le 28/12/2015 14:03
Le sérieux devrait primer sur tous les plans dans nos ministères afin que l'argent des budgets soit bien géré et reparti car ce que nous constatons c'est que les gens font du gaspillage et n'en rendent pas compte comme il se doit.


3.Posté par beni mack le 28/12/2015 14:03
la déclaration du ministre de la santé publique est soutenable le budget 2014 consacré dans la santé a été mis en exécution affirme ce dernier. en effet, nous avons constater plusieurs travaux et réalisation des infrastructures spécialement réservées pour la santé. mais ce qui est plus étonnant c'est la réaction du ministre François ibovi stipulant que cette organisation évolue clandestinement alors que elle est enregistrée au ministère de l'intérieur.

4.Posté par Bango témbé le 28/12/2015 14:03
Aujourd'hui nous remarquons que dans tous les départements du Congo les CHU poussent comme des champignons et ça sous entend que les fonds alloués sont bel et bien mis à la disposition de ces projet à grand investissement et n'oubliez pas que nous sommes confrontés à la baisse du baril du pétrole et que le budget a été rectifié

5.Posté par NAPOLEON BONAPARTE BOLEZ le 28/12/2015 14:04
Avec la nouvelle République, toutes ces pratiques irresponsables et immorales seront sanctionnées.
Dans l'avenir, il faut la bonne gouvernance, la transparence, l'honnêteté.
Les congolais doivent pleinement profiter de leurs droits. Les comportements égoïstes, pilotés par des esprits corrupteurs et corrompus ne resteront pas impunis.

6.Posté par belive ngolomosso le 28/12/2015 14:07
le secteur de la santé dans notre pays connait de plus en plus l'évolution donc tout ce qui circule pour stopper la confiance du gouvernement envers le peuple sont entre autre que les stratégies politiques pour donner au gouvernement un mauvais visage. le président de la république dit toujours "le travail ne peut s'arrêter".

7.Posté par cosinus le 28/12/2015 14:08
Il ne faudrait pas que l'on salisse notre pays sur des petites choses que nous constatons actuellement , celles de non respect sur les engagements qui se tiennent pour le bien du pays . Lorsqu'un accord est tenu entre le gouvernement et une organisation ,cela doit être respecter de part et d'autre afin de donner une bonne image au sein du pays ; quand il arrive que l'un ou l'outre ne puisse pas respecter ces genres des engagements , cela émet un effet négatif dans l'entourage ; or ces petites choses ne devaient pas être l'élément préoccupant au Congo Brazzaville , cela devrait être combattu et on devait aujourd'hui parler que des grandes choses telles que construire des grands édifices pour le pays . Si l'on veut vraiment avancer au sein du pays , bannissant ce qui fait reculer . Les pleurs pour le peuple doivent être moins par contre les réalisations pour le gouvernement doivent être grands.

8.Posté par Vinny NGOLELE le 28/12/2015 14:16
Le vrai problème au Congo c'est celui là, comment expliquer qu'un ministère reçoit sa part de budget pour faire fonctionner ses activités mais enfin de compte les ayant droit ne reçoivent rien. Ou passent donc les fonds congolais? Pourquoi les gérants des institutions se comportent de la sorte? Alors que nous parlant de nouvelle République. Tout ceci , se résume dans une volonté manifeste de vouloir nuire car il manque à ces gérants un esprit patriotique c'est si réellement ceux qui sont là avaient l'amour du pays et le souci du peuple on n'allait même plus parler de ces bêtises, beaucoup des efforts doivent être conjuguer dans le changement de mentalités des congolais.

9.Posté par Effort de paix le 28/12/2015 14:17
La nouvelle loi organique sur les finances publiques voudrait que l'on passe du principe de l'annualité budgétaire au principe d'équilibre c'est à dire de laissez ces vieilles méthodes du budget des moyens au budget de résultat ce qui sous entend que pour un investissement d'une année telle que la construction des CHU qui malgré les moyens ne peuvent jamais finir en une année et que cela se fasse en un cycle annuel c'est à dire en 4ans tel que prévu dans le PND afin que ces projet soient réalisables. Et dans cette nouvelle loi elle donne le pouvoir aux députés et aux sénateurs de contrôler les actions et réalisations du gouvernements à travers une mission des rapporteurs spéciaux et qui après constat font des rapports et les soumettent au parlement afin de contrôler et de réprimander les mauvais lors du vote du budget

10.Posté par Jean OKONY le 28/12/2015 14:24
Au Congo, le président de la république doit vraiment marteler sur les sanctions car l'impunité règne vraiment en maître dans notre pays en commençant du très haut sommet. Nous osons croire croire que l'avènement de cette nouvelle loi fondamentale qui nous a conduit dans une nouvelle République, toutes ces mauvaises pratiques seront punisables et sévèrement sanctionnable, je suis même dire que l'on ne peut pas parler de nouvelle République aussi longtemps que les ministres, les directeurs généraux, administrateurs et tant d'autres fil à corde seront toujours là au centre de la gestion de la chose publique car ils auront toujours la main mise au trésor et sur les budgetS des ministères. Tout doit changer et rien ne doit rester statique dans ce pays.

11.Posté par TOSSANGANA BOMOKO le 28/12/2015 14:30
Finis de supporter l'intolérable et épauler les bêtises . Ne dis t'en pas que:"les mêmes causes produisent les mêmes effets?" Juste pour dire que cette nouvelle République avec les institutions fortes comme le dis et le veut le président de la république à beaucoup de défis à relever car le pays semble à mon avis tomber sur tous les plans, il nous faut donc les hommes nouveaux qui viendront avec un vent nouveau celui du patriotisme pour remonter cette pente.

12.Posté par James Massoumba le 28/12/2015 14:30
Nous sollicitons et souhaitons qu'en nouvelle République ces manies ne refassent plus surface car tout le monde dans les ministères voudrait s'enrichir illicitement; j'en conjure au futur Président de la nouvelle République mette fin à ces pratiques définitivement car nous ne savons pas ce qu'ils font avec l'argent des budgets du moment ils n'en font pas bon usage. Si tout le monde était sérieux au Congo nous serions déjà très loin et pourquoi pas avancés.

Un véritable changement de mentalité dans la gestion de fonds dans nos ministères devrait être faite!

13.Posté par LA CAUSE du peuple le 28/12/2015 14:39
Le président de la république ne ménage aucun effort pour que les congolais jouissent de service de santé capable d' apporter les soins appropriés à tous les congolais et cela dans tous le Congo que ce soit dans la cadre des municipalisations accéléré ou via le budget colossal alloué à la santé . cela est déplorable que des esprits mal saint profites pour s'enrichie avec l'argent du contribuable .
" j ' ai dit !

14.Posté par Pierre Ndeba le 28/12/2015 14:39
J'admire le courage et la volonté de la coalition « Publiez ce que vous payez » d'avoir le regard sur la gestion au niveau du ministère de la santé. Même si, la conclusion de leur dernière enquête est entachée de beaucoup de manquements, l'essentiel est que, il y a aujourd'hui au Congo, des gens qui ce sont donnés pour mission de veiller sur le bon fonctionnement de notre pays et de lutter contre la corruption. En plus j'encourage le ministère de la santé, qui laisse ses portes ouvertes à des telles organisations pour les fins de la transparence, pour l'intérêt de tous les congolais.

15.Posté par Nefertiti le 28/12/2015 14:47
Effectivement il y'a encore beaucoup a faire pour l'émergence de notre pays Alor le travail continue.

16.Posté par Salomon le 28/12/2015 17:31
Ce qui est mauvais d'une part à propos de notre Etat , il n'y a pas de suivit quand les fonds sorte dû à un budget à exercé des travaux où des projet quelconque qui sont aux bénéfices du peuple congolais , aujourd'hui il y a trop du laissez allez , ni de sanction quand sa ne vas pas quelque part. Mais voilà dont nous avions voté et accepter une nouvelle gouvernance dû à l'actuelle constitution.

17.Posté par andres thicaya le 28/12/2015 17:34
l'objectif pour nous c'est de pourvoir y arrivé a cette phase que tous nous rêvons, celui d'un pays émergent, certes que notre pays regorge des ressources favorable pour son émergence le gouvernement se donné tant bien plus que mal pour accède a la réalisation de ces projets , malgrès tout les difficultés nous devons comprend , notre pays en voies de développement, ce travail est collectif , il s'agit d'y crois et non vouloir dire de n'importe.

18.Posté par paul Massamba le 29/12/2015 10:57
Le président est responsable devant son gouvernement, nous ne devons pas investir pour les projets qui n'aboutissent pas si non, ce serai du gaspillage. Déjà le gouvernement congolais est critiqué pour et acte, en particulier le Ministre François IBOVI. L'on ne doit plus revenir sur ces actes, l'incompétence du gouvernement à gérer le Budget d'un État peut causer la faillite de celui ci. Ce sont les mêmes énormités d'erreur qui se répètent.

19.Posté par Edouard Dzon le 29/12/2015 11:04
C'est devient une honte pour la république lorsqu'on est confronté à une telle information. Mr Salomon, le gouvernement actuelle n'a pas été nommé dans le nouvelle république, mais plutôt dans l'ancienne. Aussi, le gouvernement doit appliquer la Loi fondamentale et le respecter pour que l'on sente que nous évoluons dans une Loi nouvelle.

20.Posté par Aze MAITRE le 02/04/2016 13:01
Grand MAITRE Aze pour résoudre vos problèmes
Vous qui souffrez depuis très longtemps: spirituellement, physiquement
et financièrement, voici enfin pour vous la solution à vos problèmes.
Professeur des sciences occultes d'origine indienne installé désormais
en Afrique de l'ouest plus précisément a COTONOU pour vous servir. Voici
notre spécialité: Bonheur sur le plan spirituel, physique et
financier. Pour tous vos problèmes de: Amour, Retour rapide de l'être
aimé, Blindage contre les balles et les blessures de couteau,
Porte-monnaie magnétisé, Réussite brillante dans le commerce, Guérison
de toutes maladies incurables, ( PACTE AVEC LE DIABLE ) Chance aux jeux de hasards: LOTO, PMU,Stérilité féminine ou masculine... n'hésitez pas à nous contacter et vous allez témoingner l'important changement que nous allons opérer
dans votre vie. Contactez nous 24h/24h, nous sommes là pour vous
servir. Action rapide et immédiate quelque soit le nombre d'année que
vous traînez vos problèmes.

Maitre_Aze@yahoo.com
(00229) 98 16 56 89

Disponibilité 24/24 Heurs/

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces