Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Brazzaville : les populations de Ouenzé bénéficient d’un dépistage gratuit du paludisme

La Fondation Harris Oyo a organisé, le 29 avril dernier, un dépistage gratuit du paludisme en faveur des populations des quartiers 56 et 57 du 5ème arrondissement de Brazzaville (Ouenzé), ainsi que celles venues d'autres arrondissements. L’opération a été patronnée par le président d’honneur de cette Fondation, le conseiller municipal Romi Oyo.



Ce dépistage a été organisé au Centre de santé intégré d’Ebina, dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébrée quelques jours avant. Il fait suit à celui du diabète et de la tension artérielle que la Fondation a organisé le 15 avril dernier à l’église Saint Jean Marie Vianney au profit des populations du quartier 57 Ouenzé.
 
La Fondation a saisi l’occasion du gratuit du paludisme pour sensibiliser les populations sur les conséquences de la maladie ; offrir des médicaments, des moustiquaires imprégnées et des insecticides à près de 700 personnes.  

Harris Oyo a expliqué que le dépistage s’inscrivait dans le cadre du programme annuel de la Fondation. «Nous nous sommes retrouvés ici à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. C’était très important pour nous de sensibiliser et dépister nos sœurs et frères, parce que, le paludisme tue plus que d’autres maladies. Aujourd’hui dans le monde, il y a 300 millions de personnes qui sont atteints du paludisme par année et près de 3 millions qui meurent, surtout les enfants. C’est donc très important pour nous de se retrouver ici pour apporter notre modeste contribution aux populations de la circonscription 56, 57 du cinquième arrondissement Ouenzé, ainsi que des arrondissements environs, comme Talangaï et Moungali», a-t-il dit.

Le docteur Ngouoni, médecin généraliste et spécialiste en ORL au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville, a affirmé que les consultations se passaient très bien. Il a ajouté : «Le paludisme est aujourd’hui la première cause de décès en Afrique. Et ensuite nous sommes dans une zone endémique, si bien que cette action est la bienvenue pour ces populations. Nous prenons en charge les malades, remettons tout de suite des médicaments tout en leur expliquant comment doivent-ils les prendre».

Les bénéficiaires ont exprimé leur reconnaissance à l’endroit de la Fondation. «Le geste du conseiller Romi Oyo est à louer. Sensibiliser, dépister, prendre en charge et remettre les médicaments, les moustiquaires ainsi que les insecticides, le tout gratuitement, ça n’arrive pas souvent. Qu’il ne s’arrête pas en cours de chemin. J’ai invité tous ceux vivent dans le quartier 57 à venir se faire dépister», a déclaré le chef du quartier 56, Marcel Kibas.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces